Test Ombre de la guerre

Publié le octobre 25th, 2017 | par Yami

0

Test – La Terre du Milieu : l’ Ombre de la guerre (PS4 – Xbox One – PC)

Créer un jeu vidéo autour d’une licence comme le Seigneur des anneaux est un pari risqué, tant la base de fans installée et les attentes importantes. C’est pourtant le challenge qu’a relevé Monolith Productions en 2014 avec La Terre du Milieu : l’ombre du Mordor. Fort de cette expérience et de son succès, le studio revient cette année avec La Terre du Milieu : l’ Ombre de la guerre. Cette suite est-elle une réussite?

Ombre de la guerre

Je le soulignais en introduction, c’est un risque de créer un jeu dans un univers aussi riche et dense que celui du Seigneur des anneaux. Le scénario de cette séquelle, dans la continuité directe de l’Ombre du Mordor, conte une aventure qui prend ses marques avant les évènement de la Communauté de l’anneau. Afin d’être cohérents, les scénaristes ont dû prendre “quelques” libertés avec l’oeuvre de Tolkien, mais ces éléments ne devraient fâcher personne, si ce n’est chatouiller les plus puristes de la saga 😉
Le (ou les, selon votre interprétation) personnage(s) que nous incarnons dans ce second épisode restent identiques à ceux du premier opus : Talion, un ancien gardien de la Porte Noire du Mordor. Maudit à sa mort, il erra entre le monde des vivants et celui des morts, avant de rencontrer Celembrimbor, l’esprit d’un elfe forgeron de haute lignée qui périt lors d’un affrontement avec Sauron. Ensemble, ils avaient pu regagner le monde des vivants en quête de vengeance. Talion retrouvait son enveloppe charnelle, tandis que Celembrimbor lui était lié sous forme spectrale.
L’ Ombre de la guerre débute alors que nos deux guerriers forgent un nouvel anneau unique parfait. Le bijou tout juste achevé, une nouvelle menace apparaît. Malgré tout, leur quête pour libérer le monde de l’emprise de Sauron ne prend pas fin pour autant…

Manette en main, le gameplay reste sensiblement le même que dans l’ombre du Mordor, les joueurs de la première heure n’éprouveront aucune difficulté particulière à se replonger en terre hostile. Mais les premières minutes de jeu pourraient déstabiliser les joueurs débutants, les commandes sont nombreuses et demandent un peu de subtilité. Le premier acte est cependant suffisamment bien réalisé pour permettre d’assimiler ces mécanismes sans s’arracher les cheveux. Les combats sont vifs et simples à appréhender : une touche pour les attaques de bases, des QTE pour les contres et esquives, et enfin quelques manipulations pour les techniques “avancées”. Il est regrettable qu’il soit impossible de verrouiller un ennemi spécifique, cependant, il est possible de limiter la casse grâce à un peu de maîtrise.
Même si notre duo constitue une véritable machine à tuer, il ne faut pas négliger l’aspect infiltration, qui permet de tuer instantanément certains ennemis ou d’entamer les plus costauds.
Pour enrichir sa panoplie de coups ou de capacités, nos deux compères ont à leur disposition un arbre de talents assez large, qui permet d’obtenir un personnage qui correspond à la manière de jouer de chacun, que vous soyez discret ou brutal.

Ombre de la guerre

Le Nemesis system est l’un des points cruciaux de la série. Il s’agit d’un système de gestion de la hiérarchie dans les rangs orcs. En effet, en plus des ennemis “de base”, plusieurs grades existent chez les peaux vertes. Selon vos, et leurs, actes au combat, la vie en Mordor peut drastiquement changer. Par exemple, un simple troupier ayant vaincu Talion au combat, pourra obtenir une promotion, devenant ainsi capitaine. Il s’enrichit par la même occasion d’une véritable personnalité et ne sera plus un ennemi parmi tant d’autres. C’est par ailleurs un point fort de l’ Ombre de la guerre, les développeurs ont accordé un soin tout particulier aux personnalités des différents lieutenants de Sauron. Chacun se voit affublé d’un surnom, d’un comportement et d’un physique particulier. Au revoir la redondance des ennemis, le Nemesis system remet régulièrement en cause l’ordre du monde établi.
L’apparition de forteresses est l’une des nouveautés essentielles de ce second épisode. Le jeu amène à créer sa propre armée dans la lutte contre l’envahisseur du Mordor, et dans cette optique, il va falloir conquérir et garder les places fortes de l’ennemi. Dans ce but, il faut soumettre les chefs ennemis grâce aux pouvoirs de l’anneau. Mais attention, une fois leurs services acquis, il faut gérer ces généraux (entraînements, rôles,…) tout en gardant à l’esprit qu’ils peuvent également mourir et/ou trahir nos héros. Ces batailles impliquent une préparation importante et apportent une dimension épique à la quête qui se joue devant nos yeux.

Ombre de la guerre

Le studio a souhaité élargir son public en proposant 3 niveaux de difficulté, libre à chacun d’opter pour un challenge plus au moins corsé selon ses envies. Le scénario travaillé et de nombreuses missions apportent une durée de vie considérable au soft. Bien plus, lorsqu’il s’agit de s’attaquer aux objectifs secondaires ou que l’on s’attarde sur la partie équipement, que l’on peut faire évoluer en effectuant des tâches spécifiques et/ou grâce à des gemmes. Ces différentes quêtes annexes sont un excellent moyen d’en apprendre davantage sur le monde de l’anneau, en plus de permettre de débloquer de nouvelles aptitudes de combats. Mon conseil : afin d’éviter l’aspect répétitif, alternez missions principales et secondaires.
La partie visuelle, bien que souffrant d’un travail parfois inégal, reste très bonne dans son ensemble. J’ai pu noter quelques perfectibilités au niveau des scènes cinématiques ou dans certaines textures.
A l’instar des films, la bande son verse dans l’orchestral. Bien que les musiques soient parfois discrètes, elles sont toujours appréciables. Les doublages français et anglais, excellents dans les deux versions, ajoutent à l’immersion dans une aventure déjà épique.

CTA commande

Test – La Terre du Milieu : l’ Ombre de la guerre (PS4 – Xbox One – PC) Yami

Résumé: L’ Ombre de la guerre ne se contente pas d’être une simple suite, le jeu a su amener son lot de nouveautés et approfondir son gameplay tout en corrigeant certaines erreurs de son prédécesseur. Ces qualités, son gameplay et sa durée de vie en font un des meilleurs titres du moment !

4


Tags: , , ,

 

à propos de l'auteur

Joueur sur consoles depuis longtemps et touche à tout, j'ai profité de ces années pour tester un maximum de jeux sur un maximum de plateformes.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut ↑

  • Hypergames, c’est quoi ?

    Hypergames est le rayon jeux vidéo d’ Auchan, en magasin et sur le web.

    Retrouvez toutes les semaines l’actualité, les offres de précommande et les bons plans, ainsi que les tests réalisés par notre équipe.

    Partageons ensemble notre passion du jeux vidéo !

  • Rejoignez-nous sur Facebook !